Les Dolomites

Du 3 au 17 Août, une bande de nos joyeux et valeureux Vroameurs partaient à l'assaut des belles routes Italiennes, si vous voulez avoir une idée de ce périple, voici le chouette album photo de Jean-Claude et Patricia, pour ce faire cliquez: ICI. Pour un premier épisode, et pour la suite, cliquez : LA. Et maintenant pour voir les belles photos de Francis, cliquez : ICI . Une belle série de photos par Pierre Cognac, en cliquant : ICI. Avec pour illustrer ce beau voyage, la chouette vidéo de Marcel Keller, cliquez : LA.

Voici l'aricle de ce voyage par Francis Gaillard :

Les Dolomites du 03 Août au 17 Août 2017


Samedi 03 août
De Dunkerque, Marseille, Bordeaux et de toute la France sans oublier nos amis Belges , les motos bien lestées convergent vers la ville aux 300 jours d’ensoleillement par an , j’ai nommé Briançon et clin d’œil à l’histoire nous descendons à l’hôtel Vauban


Dimanche 04 août
Passage en Italie, premier arrêt dans le doux village de Fenestrelle où quatre Vroameurs tombés sous le charme d’un fonctionnaire zélé durent s’acquitter de la dime locale. (PV pour « stationnement dangereux », plutôt du racket organisé…)
Nous arrivons l’après-midi à Angera, sur les rives du lac Majeur .Aux terrasses ombragées, l’on peut apercevoir un breuvage aux couleurs chatoyantes qui va nous accompagner tout le séjour .


Lundi 05 août
La plupart des Participants se laisse porter par les flots pour découvrir les îles Borromées , paradis des fleurs et essences exotiques ornant des villas somptueuses où les riches familles lombardes, à partir du XVIIIe siècle, passaient leurs humbles vacances. D’ autres choisissent de s’octroyer une virée bucolique en passant par le lac d’Orta, bordé par le village d’Orta, San Guilio moins étendu , mais tout aussi charmeur que le lac Majeur .
Mardi 06 août
Nous longeons aujourd’hui le magnifique lac de Come où nous apercevons des demeures cossues avec parfois l’emplacement pour poser l’hélicoptère, ça doit être bien pour garer les motos. Le repas est prévu à Bellagio , mais vu l’affluence nous battons en retraite . C’est un moment particulier, quand nous arrivons devant l’usine historique Moto Guzzi à Mandello Del Rio, l’aigle de son regard perçant scrute tous ces arrivants, qui malheureusement ne pourront visiter le musée qui est fermé au mois d’Aout.


Mercredi 07 août
Le moment tant attendu est là, mais la météo est incertaine, tant pis nous y allons : le Stelvio nous attend, Un autre groupe choisit de passer par le col de Mendola. Pour se mettre en jambes, nous empruntons un superbe col étroit dont j’ai oublié le nom, mais pas les lacets ! La montée du Stelvio se fait sous la pluie et la descente avec le brouillard, en plus ! Certains passés un peu plus tôt eurent des conditions plus clémentes : c’est cela la montagne... Arrivée à Bolzano, porte d’entrée du massif des Dolomites.


Jeudi 08 août
Ca y est, nous y sommes dans ces Dolomites, le paysage est grandiose, ces montagnes sont si particulières, avec des formes variées, déchiquetées, surplombant des vallées boisées et des prairies. Une partie du groupe décide de s’attaquer au Stelvio : bien lui en a pris, les conditions sont bien meilleures grâce au soleil revenu. D’autres optent pour découvrir les impressionnantes cascades de Stangues , en empruntant des routes magnifiques , le paradis à moto . Certains s’offrent un tour de téléphérique et de petit train qui les déposent à Collalbo, afin de profiter de paysages grandioses.


Vendredi 09 août
Nous établissons notre camp de base à Pocol à quelques pas de la très chic station de Cortina d’Ampezzo. Nous empruntons à nouveau des routes somptueuses où chacun se régale et profite des paysages. L’installation à l’hôtel Argentina pour plusieurs jours permet d’alléger les montures. Cet hébergement situé dans un cadre exceptionnel, entouré de sommets abrupts, inspire la quiétude et permet de récupérer autour d’un verre aux couleurs doucement orangées.


Samedi 10 août
Nous flirtons avec la frontière autrichienne, empruntant des routes toujours aussi tourmentées, bordées de lacs, forêts et pâturages verdoyants. Parfois, nous croisons de jolis bolides italiens : c’est pas mal ces voitures, mais il n’y a pas de coffre ! Le soir, l’excellent repas à la carte variée, nous fait sombrer dans une torpeur bienfaisante.


Dimanche 11 août
Aujourd’hui plusieurs options sont proposées : visiter la toute proche ville de Cortina et faire un petit tour de train touristique, flâner parmi les boutiques où quelques parures et montres vont vous vider le top case et le compte en banque ! Certains préfèrent s’attaquer au plus haut glacier d’Europe, le Grossglocker, situé en Autriche, en empruntant une route exceptionnelle. D’autres découvriront un musée fort intéressant relatant les combats dans les Dolomites lors de la 1ere guerre mondiale, accessible par le col de Giau qui n’a rien à envier au Stelvio. Le soir, apéritif organisé par nos amis, Guy et Corinne, privés de moto suite à une blessure au bras de Madame : leur voiture pourvue d’un grand coffre s’avère bien utile à notre collectivité !


Lundi 12 août
Ce lundi, le temps fort de la journée sera la visite du tristement célèbre barrage de Vajont. Tragique épisode de l’histoire de l’Italie : le 09 octobre 1963 périrent 1910 personnes dont 487 enfants de moins de quinze ans. Certains experts avaient révélé une zone fragile sur le Mont Toc. Malgré des études complémentaires, la présence d’une éventuelle faille ne fut pas prise en compte. La première mise en eau eu lieu en Février 1960 et plusieurs petits glissements de terrains furent détectés. Le géologue ayant travaillé sur le projet depuis son origine nie l’existence de la faille et minimise les risques dans un courrier à l’exploitant daté du 09 Juillet 1963. Nous connaissons malheureusement la suite.


Mardi 13 août
Dernier jour dans les Dolomites. La pause de midi s’effectue autour du superbe lac d’Alleghe. Le col de Giau est de nouveau mis à l’honneur, magnifique avec ses épingles énormes; le paysage est splendide, la vue au sommet grandiose : ce col fait partie des incontournables du Giro, au même titre que le Stelvio , souvenir inoubliable.


Mercredi 14 août
Journée de liaison, nous quittons les Dolomites avec des motos à nouveau chargées à bloc, pour rejoindre Milan. 400 km de route sous le soleil, en longeant le lac de Garde, le plus grand de la trilogie. Installation dans un hôtel cossu, dommage que les tarifs pratiqués au bar soient quelque peu dissuasifs…


Jeudi 15 août
La visite du circuit de Monza est au programme. Certains participants optent pour une visite de Milan. Arrivés sur le célèbre circuit, avec l’aide de notre guide, nous nous sentons tout de suite imprégnés d’anecdotes et des visages connus du monde de la F 1 et de la moto apparaissent. Les installations sont impressionnantes et chacun se laisse aller, soit en improvisant une conférence de presse, soit en goûtant aux joies du podium ! Vraiment une excellente idée que de nous avoir proposé la visite de ce site. De retour à l’hôtel, une nouvelle opération apéritive clandestine est proposée par nos amis normands. La couleur orangée domine toujours les débats…


Vendredi 16 août
C’est le retour vers Briançon et vers l’hôtel Vauban comme au 1er jour. Le moment est venu de raconter son voyage, de penser aux prochaines aventures autour d’un verre à la couleur orangée. Ah ! j’oubliais, je vous parlais évidemment du Spritz (cocktail composé de 1/3 d’Apérol, de 2/3 de Prosecco, le vin pétillant italien, d’un trait d’eau gazeuse avec des glaçons et d’une rondelle d’orange) qui nous a rafraichi pendant tout ce séjour.


Samedi 17 août
De bonne heure, chacun s’affaire pour rejoindre ses contrées respectives. Ce fut un voyage merveilleux, un grand merci à nos guides, Jean-Marc, Didier, Bernard, Albert, parfois secondés par Lionel, Gégé, Marcel… Ainsi qu’à nos interprètes Mireille, Lionel et Antoine, ainsi qu’aux amis (es) qui nous ont offert des soirées festives et bien évidemment un énorme merci à Christian et Nathalie, pour ce voyage envoûtant aux paysages grandioses et aux routes fabuleuses .

Ciao